Rhapsody de Serendair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rhapsody de Serendair

Message par Invité le Sam 12 Mai - 22:54



Rhapsody de Serendair
Race : humaine
Âge :16 ans
Yeux : verts
Cheveux : blond, presque blanc
Taille : 1.55m
Poids : 45Kg
Origine : Serendair, Werstfoll, Kapadnom

Description :
D'allure très fine presque frêle, Rhapsody cache en fait une étonnante agilité. Chacun de ses gestes est mesuré et effectué avec précision. Ses yeux malicieux brillent d'une étincelle d'intelligence toujours présente.
Bien que vive d'esprit, Rhapsody ne peut pas s'empêcher de se faire remarquer en public, tant par son charisme que par son étonnante habilité à faire... des gaffes. Elle remarque toujours ce qu'il ne faut pas quand il ne le faut surtout pas et à un talent très particulier pour le dire quand il le faut encore moins.

La peau blanche, très claire, Rhapsody porte d'ordinaire une robe noire très moulante, fendue sur le coté avec une cape de la même couleur dotée d'une capuche. Elle laisse, la plupart du temps, ses très longs cheveux cascader en liberté sur ses épaules. A sa taille une ceinture de cuir supporte les fourreaux de ses deux épées courtes. Il s'agit du seule élément qui ne s'accorde pas à sa tenue, comme si elle voulait que tout un chacun remarque qu'elle n'est pas une jeune fille faible et sans défense.

D'un tempérament toujours hyper-actif, elle aime animer les soirée dans les auberge. Soit en lançant un jeu de bière, payant la tournée et prenant les paris, soit en dansant sur une table au rythme de la musique du ménestrel.

Plus que tout, Rhapsody aime les secrets... et les ennuis. Quand elle trouvera un voyage trop calme, elle trouvera toujours le moyen d'apporter un peu "d'animation".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rhapsody de Serendair

Message par Invité le Ven 18 Mai - 5:35

Port Salut, un port commercial de vingt-cinq mille habitants. Pour une première étape, ce n'est pas si mal : un bon endroit pour se cacher et commencer mes recherches. J'avais aussi besoin de fonds et de renseignements, et c'est bien connu, les ports voient beaucoup de voyageurs qui sauront sans aucun doute me renseigner... De plus, cette ville ne manque pas de ressources et de travail.

A peine une semaine et j'ai déjà obtenu mon premier contrat : On me demande de m'occuper du capitaine local, pour la modique somme de cinq mille pièces d'or. C'est peu, mais bon, ça aurait suffit pour commencer.

Selon mes infos, le bougre devait se rendre à un cercle de combat de "chiens". M'enfin, quand on parle de chiens, je ne m'attend pas à voir des loups et des... chinchillas !

Peut importe, il était temps d'entrer en action. Du haut de mon toit, je dominait ma cible. Il me suffisait de me transporter dans son ombre, et un coup rapide de ma dague m'aurait donné quelques fonds pour repartir d'un bon pied. Si seulement... Rien n'est jamais facile, c'est bien connu. Au moment où je m’apprêtait à agir, trois pecnots encapuchonnés sont arrivés avec deux énormes loups et un tigre, et dans un manque total de discrétion et d'élégance, ont commencés à défourailler la zone. Quelques minutes et quinze morts plus tard, la cour était de nouveau silencieuse et les trois bonshommes, après avoir dépouillés les corps et décapiter très salement ma cible, s'en allait dans une indolence insolente !

Bref, pas question de s'attarder. J'allais partir quand un autre groupe fit son apparition. Deux elfes et un homme. Le premier elfe semblât s'extasier devant la scène en lançant des commentaires du genre : "wah ! la boucherie ! on à bien fait de ne pas participer !" avant d'éclater de rire, l'homme lui se demandait si il devait relever les morts en zombis... Sauf peut être le capitaine, ça ferait tâche un zombie sans tête dans la rue... Nan, mais sérieusement ! De base un zombie dans la rue, ça fait tâche ! Le deuxième elfe lui, à eu l'air de me repérer, et bien qu'il en ai informé les autres, sa prestance et son verbe firent que les deux autres s'en fichèrent royalement. Un groupe, ma foi, assez étrange et amusant. Je me demande si ils se doutaient que la garde n'allait pas tarder et qu'ils allaient partir, où si ils étaient tout simplement abrutis.

Au final, la seconde réponse fût la bonne. Ils regardèrent les gardes s'approcher, et ce fût à peine si ils ne leur firent pas de grands gestes des bras pour leurs montrer qu'ils étaient ici.

Comme prévu, ils furent embarqués et mit au "gnouf" (une expression locale) jusqu'au lendemain, où ils seraient jugés, puis exécutés. Bien peu d'espoir pour eux... le sergent les ayant capturer semblait porter bien peu d'importance à leur vie, et à leur culpabilité, tant que sa carrière était assurée.

Je me suis dit que j'allais sans doute les libérer et les aider. Ils avaient l'air intéressants et amusants. Mais bon, le seul moyen de les innocenter serait sans doute de capturer les coupable... Oui ! très bonne idée ! Comme ça je pourrais les dépouiller et récupérer les cinq mille pièces d'or qu'ils m'avaient volées !

Mais comme tout... rien n'est jamais facile. Leur passivité n'était à priori que façade. Seulement, je ne savait pas encore à quel point haha !
Alors que je me préparer à m'introduire dans les geôles, des bruits de ferrailles qui s'entrechoquent me parvinrent. Les bougres tentaient de s'échapper à peine cinq minutes après leur mise au fer ! Et en deux temps trois mouvements, hop ! ils avaient disparus ! Même pas le temps d'intervenir !

Quelques secondes, oui, secondes ! Une explosion se fît entendre au niveau du port. Sans doute les zigotos ! Les gardes présents déboulèrent des geôles et se précipitèrent vers le port. Peu de temps après, un total d'une cinquantaine de gardes arrivaient en renforts, dont une dizaine de protecteur thuléens. Bah, autant rester là, vue la situation, ils reviendraient ici. Déjà parce qu'ils étaient partis dans la précipitation, et donc, sans doute, sans leur équipement, et ensuite parce qu'ils se feraient capturer dans tous les cas.

J'ai donc patienter quelques temps, mais les cris venant du port se firent plus intense et la bataille semblait s'éterniser. Si ça continuait, ils ne reviendraient pas en prison, mais irait directement au cimetière !

Je me dirigeait donc vers le port... Peut être l'un d'eux avait-il réussit à s'échapper ? Dans ce cas, je devait le retrouver et lui dire ce qu'ils s'était passer, on pourrait ensuite trouver une solution.

Bingo ! L'un d'eux revenait vers la prison... Seulement, droit sur les gardes ! J'envoyait mon sombre compagnon le guider jusqu'à moi, après, nous pourrions rejoindre ma cache.

Une fois arriver, je lui dit qu'il ne pouvait pas aller récupérer son équipement, sauf si il voulait mourir, ou bien être capturer à nouveau. Revenant à la raison, je lui demandait alors de m'expliquer tout ce théâtre. L'elfe me dit être un roi, nommé Sirius Philippe Hector Indis Nathan Xavier Junior... Pour faire simple : S.P.H.I.N.X. Jr, d'une lointaine contrée du nom de Vinyamar, sous l'égide de l'empereur "Kineuvoryin". Un roi ! Rien que ça ! Hors de question que je lâche l'énergumène ! j'avais besoin d'allier, et un roi, même étranger, on ne crache pas dessus ! M'enfin, dans l'optique où il est vraiment roi... il faut dire que son comportement laisse la place au doute. Un point pour lui : des bijoux hors de prix pour un bandit ou un charlatan, un nom imprononçable, et une lettre de l'empereur "Kineuvoryin". Dans tous les cas il avait l'air de savoir se débrouiller.

Mon compagnon m'alerta soudain qu'une des capuches de tout à l'heure se tenait devant la porte de ma planque ! Comment m'avait-ils suivis ?! Mon compagnon me dit qu'il s'éloignait... Peu importe, hors de question de rester ici ! J'informais mon compagnons et nous nous jetions dehors, mais les trois étaient déjà de retour ! Inconcevable, en à peine trois seconde, il avait eu le temps de partir et de revenir avec ses confrères ! M'enfin, les faits, et eux aussi, étaient bien là.

Ils dirent s'appeler les "green fist" (charmant...), et ont massacrer quinze personnes parce que deux animaux combattaient ! Il faut dire, quelle logique infaillible ! Avec eux, une elfe... albinos... qui commença à nous accuser d'avoir tuer une vingtaine de civils... Faut peut être pas abuser ma belle, c'est "green fist" les tueurs, pas moi !

Il se révéla qu'elle parlait de l'explosion qui avait eu lieu sur le port. L'homme du groupe aurait attaquer sans prévenir des habitants avant de les relever en zombies. J'ai eu beau lui expliquer qu'un mage avait besoin de composant pour lancer ses sorts, de la même manière qu'un guerrier avait besoin du fer qui forme son épée avant de porter des coups à son adversaire, il semblait qu'elle ne voulait pas comprendre et resta imperméable à cette logique pourtant irréfutable.

Bref, pas le temps de discuter, si les trois pecnots eco-terroristes avaient réussit à nous trouver, les garde pourraient très bien en faire autant ! Après une brève discussion, nous nous dirigions vers la cabane de l'elfe albinos... D'ailleurs, il semblait qu'elle soit surnommée "La pouilleuse aux statuettes de bois"... drôle de surnom.

Après une nuit agitée, le S.P.H.I.N.X. Jr reçut un message par un oiseau, à priori, son compagnon avait réussit à s'enfuir et se trouvait dans un bled non loin. Alors qu'il se mettait en route pour nous rejoindre, un autre oiseau informa le prétendu roi que le deuxième elfe avait été libéré et innocenté. Il semblerait qu'après lui avoir siphonner les méninges, les thuléens soient convenus que les coupables étaient "Green Fist". Les fourbes ! je le savait !

Quelques temps plus tard, le groupe se retrouva enfin réuni, et ils purent récupérer leur or et leurs équipements. De plus, après un concours de tir à l'arc, nous avions reçu une invitation d'un certain Daan, un thuléen. Que pouvait-il nous vouloir ?

Nous nous rendîmes au château, et nous furent reçu par ceux que j'appelle les "tête de glands"... faut dire, avec leurs tronches héhé. Après de rapides présentations, où j'appris que l'humain s'appelait Crack et que le deuxième elfe se nommait Hannibal Oprisonnier, (l'albinos à due se présenter, mais il semble que je n'ai pas retenue son nom... plus tard, je me rendrait compte que c'était aussi le cas des autres) Daan nous expliqua qu'il pouvait aider les trois zouaves à rencontrer directement le roi, mais pour cela, ils devaient lui rendre un service : Des elfes aquatiques se refusaient à eux... Pauvres petites pucelles, hum non, pas dans ce sens il semblerait... Bref, nous devions y aller et les convaincre de changer d'avis. Seul hic : c'était, un : au fond de l'eau ; deux : au fond de la mer maudite (soit dit en passant, mer d'où personne ne revient jamais, et où il n'a bien entendu pas de navire, à part des barques...).

En échange de 2000 pièces d'or maintenant, et la même au retour, j'acceptait de les aider... 1000 ? vraiment ? Bon, tant pis...

Nous avons décider de partir dés le lendemain matin. Pendant la nuit, un haut gradé des protecteurs thuléens me rendit visite dans ma chambre. Pourquoi haut gradé ? parce qu'il avait quatre barres jaunes sur le torse, alors que je n'en avait jamais vu aucun avec quatre barres.
Bref, il me demanda un service. Au passage, il s’avéra que c'était aussi lui qui m'avait demandé de tuer le capitaine et qu'il ne me paierai pas,car ce n'était pas moi qui l'avait tué... M'enfin, je n'avait même pas demandé à être payé... donc, il m'avait demandé de le tuer soit disant parce qu'il faisait parti d'un mouvement anti-thuléen. Ahhh les hommes, tous les mêmes... Tu es pourri jusqu'à la moelle mon coco, pourquoi vouloir te justifier devant celle qui allait faire ton sale boulot ?
Ce service donc, je devait aller dans un campement de fanatiques de l'église thuléenne, tuer leur(s) dirigeant(s) et récupérer des caisse de sphères bleues, une sorte de drogue illégale et que les thuléens voulaient à tout prix cesser la distribution et si possible, démanteler l'organisation... Mon gars, arrête de te justifier, encore une fois... les sphères bleues, ça ressemble à la technologie thuléenne, et comme personne, à part les thuléens, ne peut faire de la technologie thuléenne, c'est que ça vient d'eux ! M'enfin, peut importe, il me payait 2000 pour les dirigeants, 2000 pour les caisses et un bonus si l'organisation était démantelée. Soit ! Pas besoin de discutailler des heures, on signe où ?

Le lendemain matin nous nous mettions en route. La journée passa tranquillement et le soir venu, nous arrivions au camp de tantes... de tentes... des fanatiques. Nous brisâmes le hareng ensemble, parce que bons, quand on est défoncé à longueur de journée, on finit par oublier des choses importantes... genre le pain et on nous invita généreusement à assister à la cérémonie du soir.

Bingo ! Une sphère bleu commença à circuler parmi les fidèles. Et soudain, je dit soudain, mais les autres se chamaillait déjà depuis un moment s'en que j'en ai compris la raison, alors que le prêtre leur proposait la boule (je les avait prévenu plus tôt de ne surtout pas y toucher), la situation dégénéra. Hannibal se transforma en arbre, car il ne voulait pas toucher la boule, faisant s'effondrer la tente sur nous. Au même moment, Crack lança la boule sur l'albinos, qui fût prise d'extase. Au milieu de la cohue, je vît ma chance ruinée... Après ce fiasco, impossible de rester dans le camp, je dit au S.P.H.I.N.X. Jr de partir avec les autres ! Il fallait agir. Je me glissait dans le plan des ombres, comme prévu, personne ne me remarqua. D'un geste rapide, je tranchait la gorge du grand-prêtre. Je ramassait ensuite le sphère avec un bout de tissu et la remis dans la boite que je glissait dans mon sac. Profitant toujours de la panique, j’assommais un fidèle et lui glissait la dague ensanglantée dans la main. A partir de là, je quittait la tente et fouillait le camp à la recherche des caisses pendant que les fidèles s'horrifiait du meurtre de leur gourou.

Choux blanc, rien, que de chique, que dalle, nada !

Je rejoignit donc les autres au beau milieu de la nuit avec une seule boule en trophée, dommage... Étrangement, je remarquait que l'albinos n'était plus là. Le lendemain, je demandait au S.P.H.I.N.X. Jr, qui semblait posséder des capacités extra-ordinaire avec son arc, d'envoyer une flèche au camp de fanatique avec un papier portant le symbole de "green fist"... on n'est jamais trop prudent, autant brouiller les pistes jusqu'au bout. Encore mieux, il envoya une flèche avec le papier ET un sort d'invocation d'animaux qui ferait apparaître des lions fous furieux au milieu du camp... Comme j'ai dit, on n'est jamais trop prudents !

Nous nous remirent en marche vers le prochaine village... Où nous furent pris pour des criminels. Après une brève enquête, il s’avérait que l'albinos, revancharde, cherchait à nous pourrir la vie. Au milieu de la journée, alors qu'Hannibal s'était éclipsé pour une sorte de rituel, un grondement se fit entendre en provenance de la forêt. Ni une ni deux, crack déboule et nous attrape S.P.H.I.N.X. Jr et moi en nous disant qu'hannibal est attaquer (un oiseau le lui airait dit), et hop, il nous téléporte... au mauvaise endroit, et une quinzaine de maître au dessus du sol. Heureusement, tous assez agiles, nous avons évités la casse. Une téléportation après, nous retrouvons Hannibal au fond d'un trou de 45m d’arrête et de 3m de profondeur... Rien de grave, il reprend son rituel, et moi, je rentre au village, dépitée... Le soir, à l'auberge, une ambiance mortelle régnait... mortelle dans le sens négatif du terme. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de détendre l’atmosphère en organisant un concours de bière... Comme d'hab', j'ai gagné mes paris, et l'organisation des paris en général m'aura rapporté quelques piécettes. Mais voilà que ces bougres ont voulu me faire boire ! Ahah ! On ne m'a pas si facilement messieurs ! pas de pitié pour les hommes ! Alors que je participait à la beuverie, je m'arrangeait avec mon compagnon pour affaiblir mon adversaire... bref ! Victoire facile ! Après tout, tant qu'on n'est pas pris, la triche se nomme de l'intelligence ! Mais voilà que ces messieurs sont déçus par la tournure des évènements et c'est le grand retour à l'ambiance... mortelle.

Et nous voilà repartis, deux flèches et deux jours plus tard, nous n'entendons plus parler de l'albinos. Et après deux semaines de voyages et quelques étapes, nous arrivons finalement dans une ville un peu plus grande, à deux jours de la capitale du duché de l'est. Le culte thuléen semble bien présent ici aussi, quelques questions innocentes me révélèrent que les inscriptions sur la boite de la sphère signifiaient "vendredi citrouille"... Des attardés qui avaient écrit sans connaître la langue, rien d'intéressant... La nuit venue, je menait une petite enquête dans l'église locale, sans rien trouvé d'intéressant non plus.

Dés le lendemain, Hannibal à réussit à se faire mettre au trou pour quelques heures. Il semblerait que le capitaine de la garde du coin soit un camé. Une petite enquête nous révèle le nom de son fournisseur. Un homme imposant du nom de Rolex. Une diplomatie rapide, mais efficace, à base de menaces de morts, du S.P.H.I.N.X. Jr convainc ses deux gardes d'accepter 2 pièces de platine et de partir illico-presto. Et là, voilà un homme coopératif, après lui avoir annoncé que si il ne nous disait pas où il trouvait ses boules bleues il se retrouverait avec l'une d'elle dans la bouche, Rolex nous indique où quand et à quelle heure nous rendre à une petite cabane pour intercepter la livraison. Livraison qui avait lieu le lendemain, magnifique !

Une rapide organisation plus tard, et je me rendait à la cabane indiquée en avance pour me dissimuler dans les ombres et attendre le livreur tandis qu'Hannibal surveillait Rolex et que Crack lançait une illusion faisant passer S.P.H.I.N.X. Jr pour le gros homme. Tout se déroula à la perfection. L'homme entra avec une caisse et la posa sur les lieux. Fermant la porte afin de nous retrouver dans un noir complet, je l’assommait proprement.

A son réveil, tout le groupe était là, et il accepta rapidement de nous aider, il faut dire que la menace de la torture à tendance à mettre rapidement les gens d'accord. L'homme, nommé Philippe, accepta de nous guider jusqu'au campement de tentes des fanatiques locaux pour nous faire rencontrer le grand-prêtre des lieux.

Deux jours plus tard, nous arrivâmes au fameux camp et encore une fois, une rapide, mais non moins efficace, négociation nous apporta le soutien du grand-prêtre pour nous emmener à la centrale qui produisait ses drôle de sphères. Le pauvre homme m'a demandé si il aurait la vie sauve si il nous aidait... Je ne pouvait pas lui dire que j'était payée pour le tuer aussi... Alors je lui ai menti. Qu'il nous amène sur les lieux, et à ce moment là, il irait regretter ses actes dans les neufs enfers.

Après ce petit interlude, nous nous sommes mit d'accord pour aller faire le plein de rations à la capitale du duché, juste à coté. Nous avons appris que l'albinos était ici, quelles heureuses retrouvailles, nous allions donc à sa recherche... et, comme je l'ai dit plus tôt, rien n'est jamais facile. Des protecteurs Thuléens nous arrêtèrent et demandèrent à fouiller nos sacs... où se trouvaient toutes les boules que nous avions pu récupérer. Pas la peine de chercher à s'enfuir sans gâcher tout ce que nous avions accompli jusque là... le prêtre se serait fait prendre rapidement. J'ouvrait donc mon sac. Ils nous ordonnèrent de les suivre à la tour Thuléenne où ils nous présenterait a l’ambassadeur Thuléen local. Avant de partir, nous leur demandions si il pouvaient prévenir notre amie albinos de notre présence. Encore mieux : ils l'embarquèrent avec nous ! La rencontre fût brève. L'ambassadeur nous demanda pourquoi nous avions ces objets avec nous. Une fois n'est pas coutume, je lui dit la vérité. Un haut gradé m'avait ordonné de démanteler l'affaire criminelle. Après quelques instants d'absence, il revient et accepta mon explication. Il nous confisqua cependant les boules que je possédait, sauf une. J'ai bien entendu omis de lui préciser que Crack en avait d'autres...

Ne voulant pas rester plus longtemps dans cette ville, nous partîmes pour la centrale de distribution de cette étrange drogue...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rhapsody de Serendair

Message par vodrebka le Ven 18 Mai - 14:32

+ 1000 xp pour être le premier à déposer un résumé.
+ 1 000 points G pour la qualité de celui-ci.


Dernière édition par vodrebka le Ven 18 Mai - 22:07, édité 1 fois

_________________
Vous avez le droit d'exprimer vos opinions et d'être d'accord avec les miennes.
avatar
vodrebka
Président

Messages : 463
Date d'inscription : 07/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rhapsody de Serendair

Message par Invité le Ven 18 Mai - 14:37

je suis le deuxième ^^ y a eu émilien d'abord Smile

Edit Vodrebka

vodrebka a écrit:à l'écrit. Chacun fera un topic de présentation de son perso, auquel il répondra (ou non) par un résumé de partie.

Pas de résumé pas de gain xp (peut être même une pénalité de 1000). Résumé, gain d'xp. même succin un résumé permet d'avoir au moins 0 et donc de ne rien perdre.

Emilien n'a pas posté au bon endroit.
Je ne ferai pas de pénalité d'xp pour le défaut de résumé.

En revanche je pense vous donner à tous une seconde fiche perso à remplir comme la première, afin que je sache précisément où en sont vos persos, niveau xp, thunes, équipement et éviter les étourderies ou erreurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rhapsody de Serendair

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum